QUOI ?


L’articulation est le mouvement combiné des organes bucco-phonateurs nécessaires à la réalisation des phonèmes (ou sons) intégrés dans la parole.

Dans la langue française, on distingue les voyelles des consonnes.


=> Les voyelles


On différencie :

- les voyelles orales : l’air sort par la bouche : a - o - i …

- les voyelles nasales : l’air sort par le nez : an - on - in


Dans le cas d’une voyelle orale, l’air arrive des poumons, passe les cordes vocales et sort par la bouche. Le voile du palais est élevé. Au contraire, dans le cas d’une voyelle nasale, le voile est abaissé, permettant à l’air de passer par le nez.

 

=> Les consonnes


1ère distinction : Sourde vs Sonore 


En ce qui concerne les consonnes,  nous avons expliqué dans l’article sur la vibration que certaines sont dites sourdes (= les cordes vocales ne vibrent pas : f, s, ch) et d’autres sonores (= les cordes vocales vibrent : v, z, j).


2ème distinction : Selon le mode d’articulation


Il existe des consonnes : 

- occlusives : qui interrompent la sortie de l’air : p-b-t-d-k-g… => on parle parfois de consonnes « explosives ».

- fricatives : il y a émission continue de l’air : f-v-ch-j-s-z

- vibrantes : le r : il peut être prononcé différemment selon les accents

- liquides : le l

- nasales : l’air sort par le nez : m-n


=> En conclusion : chaque consonne peut être classée selon chaque distinction. Ainsi, on peut avoir une consonne sourde occlusive (p), une consonne sonore fricative (v)…

 

POURQUOI ?


=> Un blocage, une crispation, des mouvements exagérés des organes bucco-phonatoires peut avoir des conséquences sur la voix. Par exemple, une mâchoire inférieure et une crispation du son peuvent entraîner une voix dure et serrée.

Une étude de Calas et al. (1989) a montré l’importance d’une bonne articulation => La parole ne consomme pas plus de souffle que la voix. Mais les personnes ayant une articulation serrée ont une parole qui nécessite plus de souffle et majore le forçage vocal.

=> Il ne faut pas oublier que dans votre profession, vous transmettez un savoir et que vos élèves doivent être attentifs. Une articulation inadéquate peut diminuer l’attention des élèves, surtout lorsque le cours ne les intéresse pas.


Attention : Ce n’est pas un jugement sur vos compétences professionnelles mais lorsque l’on est élève, on a une (grande) tendance à penser que certains cours ne servent à rien, d’où l’intérêt de mettre tous les outils de votre côté !


Articulation molle : http://www.dailymotion.com/video/xb6y62_articulation-molle_webcam

 

COMMENT……?


… Distinguer une voyelle orale d’une voyelle nasale ?


=> Prononcez un son voyelle, comme le « a » par exemple. Si vous placez rapidement votre main à plat contre votre bouche, le son est stoppé net => la sortie de l’air est bloquée => c’est une voyelle orale.

=> Prononcez maintenant un « on » et de la même manière placez votre main. Le son peut continuer => l’air sort par le nez => C’est une voyelle nasale. Si vous bouchiez votre nez, le son ne pourrait pas être prononcé.

 

… Travailler son articulation ?


=> Prenez un texte (un extrait de roman, un poème ou tout simplement un de vos cours). Dans un premier temps, lisez-le à haute voix en rallongeant les fricatives. Ensuite, accentuez les occlusives.

Les fricatives : http://www.dailymotion.com/video/xb6y7b_articulation-fricative_webcam

Les occlusives : http://www.dailymotion.com/video/xb6y92_articulation-occlusives_webcam

 

=> Quelques exemples :


Claude Nougaro ou Georges Brassens sont des chanteurs pour qui l’articulation est importante.


http://www.youtube.com/watch?v=qldI6a8VZ0Q

http://www.youtube.com/watch?v=TqzmrgBU6bE


=> Il existe des exercices de virlangues qui permettent de travailler l'articulation. Ce sont des phrases nécessitant une articulation précise, du type : « Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ou archi-sèches ? »


Vous pouvez en trouvez de nombreuses sur Internet :


http://picrokole.chez.com/dictionweb2.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Virelangue

http://michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/virelangues.htm


Mais il existe aussi des petits livres de diction : Sacha le Chat, Kiki la Cocotte, Tutti la Tortue de Laurent Gaulet.

 


MISE EN GARDE


Il faut être très attentif à ne pas sur-articuler. Outre l’effort de concentration que cela peut demander, une sur-articulation provoque :

        - une perte d’énergie

- une sur-articulation des voyelles

- un forçage sur les voyelles


Sur-Articulation : http://www.dailymotion.com/video/xb6y4c_articulation-exageree_webcam

 


=> Ne jamais oublier : « On cherche la précision, pas la démesure ! »