QUOI ?

 

Un résonateur est un organe favorisant la résonance du son. Pour la voix, on parle du résonateur pharyngo-buccal.

Il existe un certain nombre de cavités de résonance dans le corps, les principales étant : la gorge, le nez et la bouche. Elles sont à proximité des cordes vocales qui émettent la vibration. Mais se limiter à ces cavités est un peu réducteur : le corps tout entier vibre avec les cavités de résonance.

De manière un peu plus précise, on peut citer comme résonateurs :

            - le pharynx : il se prolonge en bas et en arrière dans l’œsophage.

            - le voile du palais : c’est une cloison musculaire qui peut s’élever ou s’abaisser.

            - la mâchoire inférieure

            - la langue

            - les lèvres

=> la cavité buccale : est à volume variable en fonction des mouvements de la mâchoire inférieure, de la langue et du voile du palais.

=> les fosses nasales et les sinus : ces cavité ont un volume invariable.


resonateur_ok













Illustration Geneviève Heuillet-Martin

 

On distingue ainsi la voix de poitrine de la voix de tête. Ce sont deux sensations très différentes aux niveaux des résonances :

            - la voix de tête donne une impression de sons placés uniquement dans la tête avec une prédominance de sons aigus souvent qualifiés de clairs.

            - la voix de poitrine donne plutôt une impression de sons caverneux avec des sons graves.


Le feed-back proprioceptif correspond aux sensations perçues dans les cavités de résonance, la glotte et le corps tout entier.

 


POURQUOI ?

 

Comme pour un instrument de musique, pour qu’un son soit émis, il faut qu’il puisse y avoir une résonance.

Prenez une guitare classique : le musicien fait vibrer une corde, la caisse de résonance va permettre l’amplification du son. Si vous prenez au contraire une guitare électrique (elle n’a pas de caisse de résonance), il faut la brancher sur un ampli pour que le son soit amplifié. Sans cet appareil, on n’entend que très peu le son produit par la vibration de la corde.

En ce qui concerne la voix, c’est la même chose => Tous les espaces de résonances vont permettre la modulation du son.

 

COMMENT ? 

… Se rendre compte de l’impact des résonateurs ?

* Prononcez un « an » et tout en continuant ce « an », pincez votre nez. Que se passe-t-il ? 

Le « an » est différent ! => En pinçant le nez, l’air ne plus y passer pour vibrer, vous supprimez un espace de résonance, le son en est donc modifié ! Il se produit la même chose, lorsque l'on est enrhumé par exemple.

* Vous pouvez aussi prononcer un « mmmh ! » de gourmandise. Ensuite, exagérer ce « mmmh ! » en ayant toujours les lèves fermées mais en écartant les mâchoires de manière à agrandir la cavité buccale => pensez aux truffes et foie gras qui nous attendent dans quelques semaines. Qu’observez-vous ?

 

Le son paraît plus fort, plus solide. Pourtant, vous n’avez rien changé mis à part l’espace de résonance.


… Expérimenter la voix de tête et la voix de poitrine ?

Prononcez un « a » sur une note plutôt aigüe (dans la limite du raisonnable selon votre propre voix) et concentrez-vous sur les ressentis de votre corps. Faites de même avec un « a «  plutôt grave.

=> Sentez-vous des différences entre les deux ? De quel ordre ?

 

Ces ressentis sont propres à chaque individu, comment vous, les décririez-vous ?